expert comptable en ligne

Prendre un congé pour la création d’entreprise !

 In Actualités

Vous êtes salarié dans une TPE, une PME, ou dans un grand groupe. Vous ressentez le besoin d’entreprendre et de créer votre entreprise mais vous hésitez à quitter votre emploi ? Le congé pour la création d’entreprise peut être une option intéressante pour tous les salariés qui souhaitent commencer un parcours d’entrepreneur tout en maîtrisant les risques. Alors, le congé à la création d’entreprise concrètement qu’est-ce que c’est ?

C’est simple ! Si vous êtes salarié, vous pouvez bénéficier d’un congé spécifique pour la création ou la reprise d’une entreprise tout en maintenant votre contrat de travail avec votre employeur actuel.

Les conditions du congé à la création

Quelles sont donc les conditions nécessaires pour pouvoir bénéficier de ce congé ? Découvrons-les ensemble, elles sont au nombre de cinq :

  • Avoir un projet de création ou de reprise d’entreprise.
  • Avoir 2 ans d’ancienneté dans votre boîte.
  • Exercer une fonction de direction dans l’entreprise créée ou reprise
  • Ne pas avoir déjà bénéficié de ce congé au cours des trois dernières années.
  • Développer une activité qui n’est pas concurrente à celle où vous êtes salarié.

 

Pourquoi choisir le congé création ?

Les avantages de ce congé sont nombreux et minimisent les risques pour le créateur d’entreprise.

Un des points essentiels est le maintien du contrat de travail du salarié. Contrairement au congé sabbatique, le salarié qui décide de prendre un congé création, reste dans les effectifs de l’entreprise. Il peut donc reprendre son poste une fois le congé terminé.

Le deuxième élément à prendre en compte est la longueur du congé qui peut aller jusqu’à un an renouvelable. Cela donne donc une belle « période d’essai » pour la création de son entreprise. Vous pourrez ainsi faire un point après cette période, sur un éventuel retour dans votre entreprise initiale, ou bien rompre votre contrat de travail pour vous concentrer pleinement à votre projet.

Le dernier élément est la facilité de cette procédure ! Vous avez juste à faire une demande au préalable à votre employeur (au moins 2 mois avant) par recommander ou avec une remise en main propre. L’employeur a un délai de 30 jours pour vous donner une réponse.

 

L’employeur peut-il refuser votre demande ?

Votre demande sera-t-elle refusée sans aucune raison ? Tout dépendra de la taille de votre entreprise ! Si vous êtes dans un grand groupe avec plus de 300 salariés et que vous correspondez aux conditions d’éligibilités, alors, votre demande sera obligatoirement acceptée. Cependant, votre demande pourra être différée.

Dans une entreprise de moins de 300 salariés, votre employeur aura plus de chance de vous refuser votre demande. Mais pour quelles raisons ? Tout simplement s’il décide, en accord avec le CE et les délégués du personnel, que votre absence est préjudiciable pour l’entreprise. Vous devrez donc redoubler d’efforts si vous êtes dans ce cas-là.

Le congé à la création est un bon compromis pour les entrepreneurs qui souhaitent se lancer tout en conservant la sécurité de leur emploi en cas d’échec. Tentez le coup et créez votre entreprise !

Articles récents

Leave a Comment

Merci de bien vouloir renseigner les champs suivants.
Un conseiller vous rappellera dans les meilleurs delais.

J’accepte que les informations saisies soient exploitées à des fins de prospection commerciale par SmartWiz. Modalités de désinscription et mentions légales consultables en bas de page.

(*) Champs obligatoires